L'Institut de la gouvernance humaine

Transformation et gouvernance humaine

Gouvernance et développement des organisations

L’Institut développe une méthodologie de gouvernance opérationnelle adaptable en 5 étapes.

La performance d’une organisation dépend pour une large part de la justesse de son analyse stratégique et de sa capacité à mettre en place les choix organisationnels, comportementaux et motivationnels nécessaires. Les organisations reposent pour une large part sur leur gouvernance humaine.

Chaque organisation est spécifique, il convient donc d’adapter les méthodologies d’analyse et de mise en place des projets de développement et de performance collective.

L’Institut développe une méthodologie de gouvernance opérationnelle adaptable en 5 étapes.

Principes et standards

Que ce soit au niveau de l’organisation tout entière, ou au niveau d’un département spécifique, la vision, les missions, ainsi que les standards à atteindre, devraient être traduits systématiquement de manière opérationnelle. L’acceptation et une compréhension partagée entre le management et ses équipes sont essentielles.

Choix stratégiques et organisation

Le dispositif organisationnel mis en place doit idéalement répondre aux impératifs du plan de développement de l’organisation et rencontrer ses choix d’efficacité et de performance humaine. Les profils de compétences, les descriptions de fonction devraient être en bonne adéquation avec les besoins et les choix organisationnels.

Valeurs, Pratiques managériales et comportements

Les comportements qui font le succès de l’entreprise devraient être connus de tous les collaborateurs en fonction de leurs responsabilités spécifiques et des valeurs défendues par l’organisation. Une attention particulière devrait être portée à la fonction d’exemple du management et de toute personne gérant d’autres personnes.

Gouvernance humaine

La gouvernance humaine est un système de gouvernance, de mise au travail de toute une communauté. Ce système de gouvernance doit clarifier les modes d’organisation et de fonctionnement de l’entreprise. Cela concerne notamment l’application des décisions et des actions qui respectent ses principes éthiques, sociaux et managériaux. Le management, les collaborateurs ayant des responsabilités de gestion de projet, le département des ressources humaines jouent un rôle important dans la mise en place des pratiques et des comportements. Il est essentiel, à partir de choix de gouvernance, d’avoir un consensus sur le management humain et opérationnel. Les domaines à couvrir sont nombreux.
Gestion du changement et des risques

Les processus de changement mis en place à travers l’adaptation de l’organisation doivent également faire l’objet d’une analyse des risques de gouvernance, managériaux et comportementaux. Cartographier les écarts (Gaps) entre le plan, les intentions, les réalisations et les comportements effectifs est essentiel à une gouvernance opérationnelle et humaine réussie.

© Huser Institut 2024